Nouvelles Acquisitions

 

Buste de l’abbé de l’Epée. 1909.

Artiste : « J. J. »

 

Hauteur 30 cm. Plâtre peint en bronzé.

 

Don YD.

 


Carte postale et vignette éditées en 1912 par l'Écho de Famille

pour le bicentenaire de la naissance de l'abbé de l'Épée.


La carte et la vignette* sont rarissimes

 

Explications détaillées : voir la revue Patrimoine Sourd n°30 (premier trimestre 2010).

 

*Rappel de la définition d’une « vignette » : imitation d’un timbre, vendue au profit d’une association, sans valeur pour la poste.


Le Musée présente les deux premiers livres écrits par l'abbé de l'Épée :

 

Le premier a pour titre "Institution des sourds-muets, par la voie des signes méthodiques" 

Il a été imprimé en 1776. Le voici : 


Ce premier livre a été acheté par le Musée.


Le second s'intitule "La véritable manière d'instruire les sourds et muets confirmée par une longue expérience".

Il a été imprimé en 1784. Le voici, dans sa belle reliure de cuir : 

Ce second livre a été acquis par le Musée grâce à un don fait par Isabelle Toustain et René Legal. 


Un livre de Ferdinand Berthier :

 

"L abbé de l'Épée, sa vie, son apostolat, ses travaux, sa lutte et ses succès ;

avec l'historique des monuments élevés à sa mémoire à Paris et à Versailles".

Livre édité chez Lévy frères, à Paris, en 1852.

 

Ce livre écrit par Ferdinand Berthier a été trouvé chez un bouquiniste américain près de Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis). Il a été dédicacé par l'auteur à Pierre Zaccone (1817-1895), entendant, romancier populaire à son époque. On ignore comment ce livre, contemporain de Laurent Clerc, est arrivé en Amérique. A l'intérieur se trouvait le fac-similé d'une lettre écrite, six mois avant sa mort, par l'abbé Charles-Michel de l’Épée à l’abbé Antoine Salvan qui tenait une petite école d'enfants sourds à Riom (Puy-de-Dôme). Cette lettre, scannée, est reproduite ci-dessous, ainsi que la couverture du livre (cliquer sur les images pour les agrandir). 

Voici la dédicace à Pierre Zaccone, écrite de la main même de

Ferdinand Berthier


Don de René Legal



 

Une photo rare

 

Photographie d'un buste

de l'Abbé de l'Épée

par Bruno Braquehais

(1823-1875)

 

Don d'Yves Delaporte

 

 

Bruno Auguste Braquehais, sourd de naissance, est né le 28 janvier 1823

à Dieppe (76) et est mort à La Celle-Saint-Cloud (78). D'abord lithographe,

il devint l'un des premiers photographes français sourds-muets.

Il est connu pour son travail durant la Commune de Paris en 1871.

Il a également photographié la destruction de la colonne Vendôme le jour où elle fut abattue.

Il est reconnu comme l'un des précurseurs du photojournalisme.

(voir le livre Auguste Burgaud, photographe sourd sous le second Empire, en vente  ICI )


Médaille et timbre-poste

à l'effigie d'Henri-Daniel Guyot

 

En 1935, un timbre des Pays-Bas honore la mémoire

d’Henri-Daniel Guyot (1753-1828), fondateur en 1790

à Groningen (en français = Groningue) de la première Institution de ce pays pour enfants sourds (c'est donc aussi l'une des premières au monde). 

 

Guyot avait suivi les leçons que l’abbé de l’Épée donnait à Paris aux futurs maîtres, ce qui explique peut-être que le lexique de l’actuelle langue des signes des Pays-Bas présente de nombreuses similitudes avec celui de la langue des signes française, ce qui est donc particulièrement intéressant pour nous français !

 

En 1965, une première flamme postale a célébré le 175ème anniversaire de la fondation de l’Institution
par Guyot. En 1984, une seconde flamme représente l’Institution qui porte aujourd’hui son nom.

 

La (très rare) médaille en argent date de 1840, elle commémore le cinquantième anniversaire de la première école pour enfants sourds de Hollande.

 

Yves Delaporte et Kenneth Rothschild



Un Plat en faïence

 

Ce très beau plat en faïence représente

la façade du bâtiment principal du Deaf and Dumb Asylum 

("Asile pour les sourds et muets") de Hartford, dans le Connecticut (USA)

fondé par Thomas Hopkins Gallaudet et Laurent Clerc en 1817.

 

En faïence (« earthenware », d’après le vendeur). Fait partie de la série très renommée et très rare Beauties of America (« Splendeurs d’Amérique »)

Fabricant : John and William Ridgway entre 1814 et 1830

pour la série Beauties of America.

Le plat Hartford a été fabriqué entre 1825 et 1830.

Dimensions : 28 x 38 cm

 

 

Don de Yves Delaporte


Un Plateau souvenir

Notre ami Yves Delaporte a offert ce très beau plateau commémorant le bicentenaire de la NAD, National Association of the Deaf (Association Nationale des Sourds Américains), fondée en 1880. Il comporte de nombreux détails : 

 

Texte en haut : « A Century of Deaf Awareness » (Un siècle de prise de conscience des Sourds).

 

Les personnages dans les médaillons sont :

- à gauche : Robert P. McGregor (1849-1926), premier président de la NAD.

- à droite    : Frederick C. Schreiber (1922-1979), premier directeur général de la NAD.

 

Au centre du plateau on aperçoit:le bâtiment de la NAD à Silver Spring, Maryland.

En arrière-plan à gauche: statue représentant Thomas Hopkins Gallaudet avec Alice Cogswell, la petite voisine sourde qui détermina le voyage de Gallaudet en Europe et sa rencontre avec Laurent Clerc. Campus de l’Université Gallaudet, don de la NAD, 1889.

 

 

En arrière-plan à droite : statue représentant l’abbé de l’Epée, « pioneer teacher of the Deaf » (pionnier de l’éducation des Sourds). Erigée dans l’école St. Mary’s School for the Deaf, Buffalo, Etat de New York (information trouvée avec l’aide de René Legal). Don de la NAD, 1930.

 

Les petits cadres en bas informent sur l’histoire des sourds et leur place dans la vie sociale :

- deuxième case à partir de la gauche : les titres de la presse sourde d’autrefois,

- sixième case à partir de la gauche : NCI, « National Captioning Institute » (Institut National de Sous-Titrage).


Une assiette de l'Institution Clarke

Petite assiette fabriquée en 1967 pour le centième anniversaire de la création en 1867

de l’institution Clarke School for the Deaf, Northampton, Massachusets (USA).

Nommée à l’origine Clarke Institution for deaf-mutes (« institut Clarke pour sourds-muets »),

puis Clarke School for the Deaf (« école de Clarke pour les sourds »), dénomination qui figure

sur l’assiette, elle a été rebaptisée aujourd’hui Clarke School for Hearing and Speech

(« école Clarke pour l’audition et le langage »).

Fondée grâce à la fortune d’un bienfaiteur, John Clarke, elle a aujourd’hui des annexes

à New York, Boston, Philadelphia et Jacksonville.


Opéra : La muette de Portici

Assiette.

La muette de Portici présentée en 1830 à Bruxelles. Chromo

Chromo - Circulé en 1905.


L’histoire se déroule au 17e siècle, à Naples sous domination espagnole. Le fils du vice-roi est amoureux d’une jeune sourde-muette. Le peuple se révolte contre les Espagnols qui finissent cependant par rétablir leur pouvoir sur Naples. Demeurée seule, la sourde-muette se précipite dans le Vésuve…

 

L’idée d’introduire un personnage de sourde-muette dans un opéra permet à l’actrice (entendante) de livrer une pantomime passionnée qui plaît beaucoup au public. Première représentation en 1828. Voir René Bernard, Surdité, surdi-mutité et mutisme dans le Théâtre français, 1941, pages 279-284.

 

Au deuxième acte de La muette de Portici, le chant « Amour sacré de la Patrie » des Napolitains en révolte contre les Espagnols, galvanise les spectateurs, Belges sous domination hollandaise, qui reprennent ce chant à leur compte. Cette révolte aboutira quelques semaines plus tard à la Révolution belge, puis à l’Indépendance de la Belgique proclamée en octobre 1830.

Enthousiasmés par le spectacle des Napolitains en révolte contre les Espagnols, les spectateurs de La muette de Portici sortent du théâtre en donnant le signal de la Révolution belge.


Collection de boutons d'uniformes

Jadis, les enfants sourds qui intégraient une institution devaient porter un uniforme orné de boutons dorés. Notre bienfaiteur, Yves Delaporte, en en retrouvé quelques-uns : 

  Paris Saint-Jacques                   Toulouse                            Asnières                                Caen       

                Lille                                 Orléans                         Buffalo (USA)                   New-York (USA)

 

 

Épaulette et boutons de l’uniforme des élèves de la rue Saint-Jacques (Paris).

 

Don Yves Delaporte

 


Alphabets Manuels

 

Alphabet manuel.

Feuille volante vendue par des colporteurs sourds-muets.

 

Présente l’originalité de traduire de petites phrases (« Bonjour Monsieur », « Mon ami », « Comment vous portez-vous ? »), suivies d’un « exercice muet » en alphabet manuel, que le lecteur doit traduire en français (Réponse : « je suis content de vous voir »).

 

Don YD.

 


Alphabet manuel entouré d’images humoristiques.

Feuille volante vendue par un colporteur sourd..

 

Chaque dessin représente une chose différente selon qu’on le regarde dans un sens ou dans un autre

 

 



François de Sales, Saint Patron des Sourds 

Carte pieuse « Prière à St François de Sales »

(texte en anglais au verso)

Rosaire avec un médaillon à l’effigie de saint François de Sales.

Acheté aux USA.

Probablement fabriqué par les Sœurs de l'école pour enfants sourds

« St Francis de Sales School for the Deaf », New York, USA,

fondée en 1960.

Fabrication moderne.



Insignes, broches, médailles d'associations 

Insigne de l’Union des sourds-muets.

Association fondée en 1895 par

Joseph Berthet (1869-1904).


Pin’s de l’Académie de la langue des signes française 

 


Broche de l’Ecole de sourds de Charlesbourg,

ville de Québec (Canada).

25ème anniversaire de sa fondation en 1961 :



Broche

Association des Sourds d'Israël

Don Yves Delaporte


Épinglette en papier, avec l’épingle.

Grande-Bretagne.

Inscriptions : « please support your local deaf & dumb society », « thanks for your help »: (« s’il vous plaît, aidez votre association locale de sourds et muets », « merci pour votre aide »).

Avec deux signes du British Sign Language.

Celui de gauche n’a pas encore été identifié ;

celui de droite est le signe HELP « aider ».

 

Insigne des Anciens Élèves de l'Institution

des Sourds-Muets

avec portrait de l'abbé de l'Épée - Poitiers


Pin's de la Tennessee Association of

the Deaf (Association des Sourds

du Tennessee (Etats-Unis)

Broche ancienne.

En haut, la partie broche est mobile et rattachée au reste de l’objet par deux petits anneaux.

Inscription : Past Master (« expert »), Grange (nom de l’association). Dessin : une gerbe de blé.

En bas : Pin’s. Inscription : Grange, deaf activities « Activités en rapport avec les sourds ».

Dessin : symbole de [problèmes de] l’audition.

Hauteur totale : 30 mm.

 

Grange est une grande Association nationale de bienfaisance fondée en 1868, la première à accueillir des femmes comme membres. Son appartenance s’accompagnait de rituels secrets inspirés de la franc-maçonnerie. Elle a aujourd’hui des groupes locaux dans 37 Etats des USA. Fondée pour venir en aide au monde paysan (d’où la gerbe de blé qui orne la broche), elle diversifie ensuite ses activités et travaille aujourd’hui tout particulièrement pour les sourds et malentendants. Pour davantage d’informations sur Grange et les sourds, voir : 
https://www.nationalgrange.org/deaf-focus


 

 

Assiette avec l'alphabet manuel anglais 


Médailles, Insignes, Pin's... sportifs

 

 Broche des premiers

Jeux Olympiques Sourds

Paris 1924

Médaille Commémorative des 11èmes

Jeux des Sourds tenus en 1969 à Belgrade. Médaille de table.

Insigne du 1er Club Cycliste des Sourds-Muets fondé vers 1910 par quelques élèves de l'INJS de Paris avec Eugène Née (1863 - 1907) et Emile Mercier (1868 - 1922). 


Les insignes et médailles ci-dessus ont été généreusement offerts par Yves Delaporte

 

Pin’s de la Ligue sportive des sourds : Bretagne, Pays de la Loire, Haute

et Basse Normandie :

 

Pin’s de l’équipe olympique de la Fédération sportive des sourds de France 

Broche de la Ligue américaine 

pour les Sourds-Aveugles (1940)


Cet insigne et cette broche ont été généreusement offerts par Yves Delaporte

Insigne officiel

des Quatrièmes Jeux Internationaux pour les Sourds tenus à Londres en 1935

[très rare !]

Insigne de la Fédération des clubs sourds de Londres, avec une image de natation.

[D’autres insignes de la Fédération des clubs sourds de Londres montrent d’autres sports] 

Badge de l’équipe sportive des Eagles (« Aigles ») de l’USDB, Utah Schools for the Deaf and Blind,

« Ecoles des sourds et des aveugles de l’Utah » (Etat des USA)

 



Sport Sourd

 

Assiette grecque

Fédération hellénique d'athlétisme des sourds 1988

Organisme national officiel de régie des sports des sourds en Grèce

créée en 1988.

Don Jean-Pierre Gaudin

 

Assiette italienne

Diffusée à l’occasion des Huitièmes Jeux Internationaux Silencieux 

tenus à Milan en 1957


James "Deaf" Burke (1809-1845).

Gravure ancienne provenant d'un livre édité en 1930.

 

L'un des tous premiers champions anglais de boxe, parti ensuite aux USA.

Comme l'indique son surnom, il était sourd (depuis l'enfance).

Il est célèbre chez les sourds d'Angleterre et des USA.

 


Sourds-Aveugles

Espagne

Enveloppe postale de « Premier Jour » (27 juin 2018) pour la

Journée internationale des sourds-aveugles


Grande Bretagne : Jour de quête pour les sourds et les sourds-aveugles

Fleur (souci) en papier offerte aux donateurs lors de la quête traditionnelle pour les sourds-muets faite le 2 novembre,

« Marigold Day » ou « Jour du Souci »

dans les pays anglo-saxons.

Années 1950. 3 exemplaires.

Affiche publicitaire pour la quête du 2 novembre. Années 1950 

Texte de l’affiche : « Le jour du Souci pour les sourds et muets,

et pour les sourds-aveugles. S’il vous plaît, aidez ceux qui ne peuvent

ni entendre ni parler. Ils ne reçoivent aucune aide de l’Etat. »



Philatélie

Timbre-poste, Pays-Bas

 

Premier timbre au monde sur les sourds-muets !

Enveloppe postale, Roumanie     

 

Enveloppe de « Premier Jour » (17 juillet 1977)     

pour les Treizièmes Jeux Mondiaux des Sourds,     

tenus à Bucarest du 17 au 27 juillet 1977     


L"affaire du Comte de Solar


The Count of Solar (« Le Comte de Solar »), épisode d’une série télévisée de Grande-Bretagne.

Le thème est la rencontre de l’abbé de l’Epée avec un jeune sourd-muet inconnu. Les recherches de l’abbé le convaincront que le sourd-muet est le Comte de Solar, abandonné par sa famille, ce qui donnera lieu à un procès célèbre. 

Photographie : épisode du 8 février 1992.

Acteurs : Tyron Woolfe (sourd profond) dans le rôle de l’abbé de l’Epée, et David Calder.

 


Cartes-Photos - associations sportives 

Course féminine - Probablement Etoile Sportive des

Sourds-muets de Paris, ESSMP.

Années 1920. 

 

Don Yves Delaporte.



Photos d'Associations (autres que sportives)

Association des Sourds-Muets de Saint-Étienne


Anciens matériels de communication

 

 Le Musée abrite de nombreux appareils désormais obsolètes ; Minitel, Portatel, Viable, Oplink, Porta-printer, Fax, etc. 

Une occasion pour les visiteurs de faire une intéressante rétrospective sur les possibilités de communication qui s'offraient aux personnes n'entendant plus, ou insuffisamment pour pouvoir utiliser le téléphone. 

Le Musée remercie sincèrement les généreux donateurs qui ont offert des appareils ne leur servant plus.